Nous vous souhaitons la bienvenue

Non contente de représenter une tragédie familiale rarement égalée, la mort implique une quantité astronomique de travail. S’il ne suffisait que de nettoyer et de se débarrasser du corps pour des raisons hygiéniques, les efforts requis seraient déjà conséquents. Mais nous vivons dans une société où les rites funéraires sont d’une incroyable complexité, et doivent en conséquence être pris en charge par de véritables spécialistes.

Ces spécialistes, ce sont les pompes funèbres. Elles constituent l’une des fondations sans lesquelles notre structure sociale s’écroulerait. En prenant à leur compte l’organisation des funérailles, ils rendent au reste du monde un service à la fois pratique - puisqu’ils nous libèrent des contraintes liées au cadavre - et psychologique – puisqu’ils nous donnent l’occasion de partager avec nos proches les adieux qui nous conviennent.

Il n’y a rien de plus personnel que la mort. Nous avons tous une manière différente de vivre, il est naturel que nous ne partions pas de la même façon. Nous ne sommes pas logés à la même enseigne, c’est pourquoi la personnalisation des funérailles est si importante. Aujourd’hui, la grande majorité des pompes funèbres accepte d’adapter son offre aux croyances et aux souhaits de leurs clients, ce qui implique une connaissance détaillée des besoins propres aux religions les plus représentées en France. Pour les musulmans, par exemple, la rapidité de l’inhumation est essentielle, quand bien même il est interdit par la loi d’enterrer une personne moins de 24 heures après son décès. Pour les bouddhistes, en revanche, il est possible que la conscience demeure dans le corps pendant plusieurs jours après que le cœur ait cessé de battre, et on serait mal avisé de manipuler le cadavre avant son départ.

Cependant, quelles que soient les préférences et quelles que soient les religions, honorer ses morts, ce n’est pas gratuit. L’association de consommateurs Que Choisir, après avoir été reçue dans 997 magasins funéraires, a établi en 2011 que le prix moyen d’une inhumation avoisinait les 3 098€. Ce prix n’a rien d’étonnant. Il inclut la concession du cimetière, les soins de conservation, la location du lieu de cérémonie, le prix du cercueil, bref, des prestations à n’en plus finir. De plus, la nature dissemblable des besoins des familles induit une distance nécessairement élevée entre les prix du marché les plus bas, qui descendent jusqu’à environ 1300€, et ceux les plus forts, qui plafonnent à 6 101€. Il est donc essentiel, avant de planifier des obsèques, d’avoir une idée claire de ses souhaits, sans quoi on peut être surpris par l’ampleur des sommes que l’on devra dépenser. Et il ne faut pas oublier, bien entendu, de jeter un œil aux devis des agences qui nous entourent.

Nous avons toujours, auront toujours besoin de personnes qualifiées pour s’occuper de nos proches décédés, peu importe notre confession ou notre préférence pour l’inhumation ou la crémation. Il faut toutefois toujours être conscient de l’ensemble des variables qui influent sur le prix des prestations, et ne jamais oublier de prendre le temps de comparer des devis de pompes funèbres pour conserver sur sa situation une maîtrise totale et se garder des abus.